Yves-Noël Genod, le dispariteur